vendredi 13 mars 2020

12 mars 2020

Diaire

20200313 pierre

PAROLE DE DIEU

Matthieu 21,37 Il leur envoya son fils, en se disant : “Ils respecteront mon fils.”… 39 Ils le tuèrent… 42 « La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle. » 

Lectiomélie : Un vrai risque… Un grand désir… Une immense peine… Mais Dieu peut tout transformer en joie.

 

 

#communiquésCOMMUNIQUÉ DE L’ARCHEVÊQUE (n°1)

Aux fidèles du diocèse de Sens & Auxerre

 « Rappelle à tous qu’ils doivent être soumis aux gouvernants et aux autorités, qu’ils doivent leur obéir et être prêts à faire tout ce qui est bien. » Tite 3,1

Chers frères et sœurs,

La pandémie du Coronavirus (COVID-19) conduit aujourd’hui à la prise de mesures qui s’appliquent à l’ensemble du territoire national : nous accueillons ces prescriptions en chrétiens, citoyens responsables. Nous vivons en société et devons donc contribuer à la protection de la santé publique, à la protection de notre prochain, par un surcroit d’esprit civique et dans la sérénité.

Ainsi, en application des directives données par le Président de la République, à savoir la fermeture des écoles, les collèges, lycées et facultés, je demande à l’ensemble des paroisses de supprimer toutes formes de rassemblements catéchétiques. Cette nouvelle mesure s’ajoute aux prescriptions données précédemment de s’abstenir du geste de paix lors des messes, de vider les bénitiers et de former les fidèles à la communion eucharistique la plus appropriée, en pensant nos gestes à partir des plus faibles : « Nous devons porter la fragilité des faibles, et non pas faire ce qui nous plaît » (Rm 15,1). Nous ne savons pas comment la pandémie va évoluer et les médias diocésains transmettront donc, en temps utiles, toutes les directives nécessaires et qu’il conviendra d’observer avec la plus grande responsabilité. Chaque communauté saura discerner dans la foi, l’espérance et la charité afin d’appliquer le plus strictement ces mesures.

Cette situation ne manque pas de bouleverser la vie de nos communautés et nous amène à nous interroger sur les actes essentiels de notre vie de foi. Mais, sous aucun prétexte, les prescriptions sanitaires ne sauraient être mises en rivalité avec les prescriptions de l’Église. Ainsi, l’obligation de participer à la messe du dimanche est un commandement de l’Église et donc l’Église pourrait en dispenser les fidèles pour des raisons graves. L’essentiel est de savoir rendre grâce à Dieu le dimanche. Et nous pouvons sanctifier toute journée en la commençant par un simple signe de croix accompagnant cette invocation traditionnelle : « Dieu, viens à mon aide, Seigneur à notre secours. » Prenons le temps aussi de prier posément « Notre-Père » et « Je vous salue Marie ». De manière générale, nous aurons à cœur, comme le demande l’Église catholique pendant le carême, de remplir « plus fidèlement nos obligations propres » (Can. 1249). Oui, demandons avec ferveur que Dieu nous « délivre du Mal », de tout mal, et que Marie nous soit un exemple de proximité pour celles et ceux qui sont « à l’heure de la mort ».

Enfin, nous vivons tous avec un sentiment de plus grande vulnérabilité et c’est probablement l’occasion de réfléchir sur nos fragilités mais aussi sur la grâce que Dieu donne : « Ma grâce te suffit, car ma puissance donne toute sa mesure dans la faiblesse » (2 Co 12,9). C’est aussi l’occasion de réfléchir à notre finitude. La mort, qui est un passage, est aussi une compagne non voulue, intime au point de n’être pas seulement un terme mais un risque permanent… et surtout un appel à vivre et à faire vivre.

Continuons donc notre carême. La protection de Dieu passe par l’intelligence et le civisme de tous. Portons plus particulièrement dans notre prière les malades, les chercheurs, les soignants et tous les responsables sociaux, politiques et économiques.

Que Dieu vous bénisse et vous garde. Fraternellement,

 + Hervé GIRAUD, Archevêque de Sens & Auxerre

Pour rester informé :

https://www.yonne.catholique.fr/

http://mgrgiraud.fr/

 

#communiqué 2COMMUNIQUÉ DE L’ARCHEVÊQUE (n°2)

De nouvelles restrictions, qui viennent d’être édictées en milieu de journée par le chef du gouvernement, m’amènent à compléter la liste des prescriptions que je vous transmettais ce matin même. En conséquence, à compter de dimanche prochain, 15 mars, et jusqu’à nouvel ordre :
            1/ Dans les lieux où plus de 100 personnes s’assemblent habituellement à la messe dominicale on proposera aux paroissiens plusieurs horaires de messe, la sobriété des liturgies de Carême conduisant d’ailleurs à une célébration moins développée. A titre d’information, il est ainsi déjà établi pour dimanche prochain 15 mars que :

- pour la paroisse Saint-Savinien de Sens, la messe sera célébrée non pas en l’église Saint-Pregts, mais en la cathédrale, à 9h30 et à 11h ;
- pour la paroisse Saint-Germain d’Auxerre, la messe sera célébrée samedi soir 14 mars à 18h30 en l’église Saint-Pierre d’Auxerre et à 18h30 en l’église de Quenne ; dimanche matin 15 mars à 9h00 en l’église Saint-Marse d’Auxerre, à 9h30, 10h30 et 11h30 en l’église Saint-Eusèbe, à 11h00 en l’église de Champs-sur-Yonne et à 11h15 en la Chapelle Notre-Dame de Lorette à Auxerre.

            Les fidèles veilleront autant que possible à se répartir entre ces différents offices et à s’y comporter dans le plus strict respect des consignes déjà observées depuis le début de cet épisode épidémique.

            2/ Les personnes de plus de 70 ans sont invitées à rester à leur domicile et à suivre les offices sur les médias nationaux (sur France Culture à 10h05, sur France 2 à 11h00, ou encore sur KTO à 18h30) en union avec les fidèles qui seront rassemblés dans les églises du diocèse et qui auront à cœur de les porter plus particulièrement dans leur prière.

Enfin, la conférence de Carême programmée à Auxerre le 24 mars est d’ores et déjà annulée. D’autres informations suivront très certainement…

Pour rester informé :

https://www.yonne.catholique.fr/

http://mgrgiraud.fr/

Les commentaires sont fermés.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus