29 novembre 2016

Commentaires fermés

mercredi 30 novembre 2016

saint Pierre

PAROLE DE DIEU – saint André

Matthieu 4,18 : C’étaient des pêcheurs. Jésus leur dit : « Venez à ma suite, et je vous ferai pêcheurs d’hommes. »

Lectiomélie : Dieu s’appuie sur nos compétences.

 

 

 

attente naissance

AGENDA

* Rendez-vous.

* Visite de la Société des sciences historiques et naturelles de l’Yonne.

* Visite de la maison de Marie Noël.

* Lectures.

20161130 Marie Noël chambre

28 novembre 2016

Commentaires fermés

mardi 29 novembre 2016

 

PAROLE DE DIEU

Luc 10,21 : Jésus exulta de joie sous l’action de l’Esprit Saint, et il dit : « Père… » 

Lectiomélie : L’Esprit donne la joie ; Jésus donne le sens.

20161126 cathédrale d'AUxerre

Savoir attendre Avent 2016AGENDA

* Rencontre du vicaire général.

* Bureau du Conseil presbytéral.

* Rencontre d’un prêtre.

 

27 novembre 2016

Commentaires fermés

lundi 28 novembre 2016

 

PAROLE DE DIEU

Matthieu 8,10 Jésus fut dans l’admiration… : « Chez personne en Israël, je n’ai trouvé une telle foi. »

Lectiomélie : La foi là où on ne l’attend pas…

Crypte 3

AGENDA

* Équipe épiscopale de la Mission de France.

mdf logo copie

26 novembre 2016

Commentaires fermés

dimanche 27 novembre 2016

 

PAROLE DE DIEU

Matthieu 24,44 : Tenez-vous prêts… Le Fils de l’homme viendra…

Lectiomélie :  L’espérance de son ultime venue nous apprend à vivre en Sa présence.

20161127 Mt 24

AGENDA

* Rencontre des diacres à Chéroy.

* Rencontre d’une journaliste.

* Mission de France au Perreux.

20161127 cavalier

25 novembre 2016

Commentaires fermés

samedi 26 novembre 2016

PAROLE DE DIEU

Luc 21,36 : Priez en tout temps : ainsi vous aurez la force de vous tenir debout devant le Fils de l’homme.

Lectiomélie : Prier prépare au face à face.

Marie et Joseph

logo jeunes SDEJVAGENDA

*Lancement d’un orchestre Jeunes « RéYonne ».

* Assemblée diocésaine sur Amoris Laetitia.

* Clôture de l’Année sainte à la cathédrale d’Auxerre et 1ères vêpres de l’avent.

20160429 Auxerre 2RéYonne

24 novembre 2016

Commentaires fermés

vendredi 25 novembre 2016

 

PAROLE DE DIEU

Luc 21,33 : Mes paroles ne passeront pas. 

Lectiomélie : Dieu nous fait renaître d’une semence impérissable : sa parole vivante qui demeure. (1P 1,23)

20161125 Lc 21,33

St GermainAGENDA

* Conseil épiscopal à Auxerre.

* Rencontre de l’économe diocésain.

* Rencontre de la responsable du service diocésain catéchuménat.

* Réunion du Service diocésain pour l’évangélisation des jeunes et des vocations.

 

23 novembre 2016

Commentaires fermés

jeudi 24 novembre 2016

 

PAROLE DE DIEU

Luc 21,28 : Redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche. 

Lectiomélie : Dieu nous invite à voir loin, large et plus haut.

ciel noir

Cathédrale de Sens TourAGENDA

* Rendez-vous.

* Rencontre d’un diacre.

* Rencontre de la Commission financière.

* Rencontre du vicaire général.

 

22 novembre 2016

Commentaires fermés

mercredi 23 novembre 2016

 

PAROLE DE DIEU

Luc 21,14 : Mettez-vous donc dans l’esprit que vous n’avez pas à vous préoccuper de votre défense.

Lectiomélie : Son Esprit sculpte notre esprit.

Puits

AGENDA

* Lectures.

20161123 Auxerre 1

21 novembre 2016

Commentaires fermés

mardi 22 novembre 2016

 

PAROLE DE DIEU

Luc 21,9 : Quand vous entendrez parler de guerres… ne soyez pas terrifiés. 

Lectiomélie : Le silence de Dieu ne signifie ni son absence ni la fin.

20161122 Luc 21

AGENDA

* Lectures.

20161122 vue

20 novembre 2016

Commentaires fermés

lundi 21 novembre 2016

 

PAROLE DE DIEU

Luc 21,1 : Il vit les gens riches… Il vit une veuve misérable… Cette pauvre veuve a mis plus que tous… 

Lectiomélie : Voir juste et non juste voir.

arbres automne

20&§&121 BureauAGENDA

* Lecture de Lettre apostolique du Saint-Père
 en conclusion du Jubilé extraordinaire de la Miséricorde

Misericordia et misera (« Miséricordieuse et misérable ») 20 novembre 2016

 

(extraits)

1. La miséricorde ne peut être une parenthèse dans la vie de l’Église, mais elle en constitue l’existence même.

2. Le pardon est le signe le plus visible de l’amour du Père… Rien de ce qu’un pécheur qui se repent place devant la miséricorde de Dieu ne peut demeurer sans l’étreinte de son pardon. C’est pourquoi aucun d’entre nous ne peut poser de conditions à la miséricorde.

7. Je désire vivement que la Parole de Dieu soit toujours davantage célébrée, connue et diffusée… Il serait bon qu’un dimanche de l’année liturgique chaque communauté puisse renouveler son engagement à diffuser, faire connaître et approfondir l’Écriture Sainte : un dimanche entièrement consacré à la Parole de Dieu… (et à) la diffusion plus large de la lectio divina.

10. Je demande (aux prêtres) d’être accueillants envers tous, témoins de la tendresse paternelle malgré la gravité du péché, prompts à aider la réflexion sur le mal commis, clairs dans l’exposé des principes moraux, disponibles pour accompagner les fidèles dans leur chemin pénitentiel, au plus près de leur démarche avec patience, clairvoyants dans le discernement de chaque cas particulier, généreux en donnant le pardon de Dieu.

11. Même dans les cas les plus difficiles, où l’on est tenté de faire prévaloir une justice qui vient seulement des normes, on doit croire en la force qui jaillit de la grâce divine. Aidons à éclairer l’espace de la conscience personnelle avec l’amour infini de Dieu.

12. Je concède à tous les prêtres, à partir de maintenant, en vertu de leur ministère, la faculté d’absoudre le péché d’avortement… Je voudrais redire de toutes mes forces que l’avortement est un péché grave, parce qu’il met fin à une vie innocente. Cependant, je peux et je dois affirmer avec la même force qu’il n’existe aucun péché que ne puisse rejoindre et détruire la miséricorde de Dieu quand elle trouve un cœur contrit qui demande à être réconcilié avec le Père.

13. La miséricorde a aussi le visage de la consolation… Qu’une parole d’espérance puisse parvenir à tous ceux qui sont dans la souffrance et la douleur.

14. Ne pas perdre de vue la complexité de la réalité familiale actuelle… Chacun est porteur de la richesse et du poids de sa propre histoire qui le rendent absolument unique… Que nul ne soit exclu, quelle que soit la situation dans laquelle il vit, et qu’il puisse se sentir accueilli concrètement par Dieu, participer activement à la vie de la communauté…

15. Le moment de la mort est d’une importance toute particulière. La culture contemporaine tend souvent à banaliser la mort jusqu’à la faire devenir une simple fiction ou à la cacher. Au contraire, la mort doit être affrontée et l’on doit s’y préparer, comme un passage douloureux et inévitable, mais riche de sens : celui de l’ultime acte d’amour envers les personnes qu’on laisse et envers Dieu vers lequel on va.

16. Le Jubilé s’achève et la Porte Sainte se ferme. Mais la porte de la miséricorde de notre cœur demeure toujours grande ouverte.

17. Ils existent vraiment, ces protagonistes de la charité qui vivent la solidarité avec les pauvres et les malheureux… tant de volontaires qui, chaque jour, consacrent leur temps à manifester la présence et la proximité de Dieu à travers leur dévouement.

18. Le moment est venu de donner libre cours à l’imagination de la miséricorde… La miséricorde, en tant que valeur sociale, nous pousse à retrousser nos manches pour redonner dignité à des millions de personnes qui sont nos frères et sœurs, appelés à construire avec nous une « cité fiable ».

19. La miséricorde exagère ; elle va toujours plus loin, elle est féconde… Cela oblige donc à ne pas détourner notre regard des nouvelles formes de pauvreté et de marginalisation, qui empêchent les personnes de vivre dignement… Être sans travail et ne pas recevoir un juste salaire, ne pas avoir une maison ou une terre où habiter, subir des discriminations pour la foi… sont des conditions qui attentent à la dignité de la personne…

20. Nous sommes appelés à faire grandir une culture de la miséricorde, fondée sur la redécouverte de la rencontre des autres… Nous pouvons donner naissance à une véritable révolution culturelle, précisément à partir de la simplicité des gestes qui savent rejoindre le corps et l’esprit, c’est-à-dire la vie des personnes… Nous ne pouvons pas oublier les pauvres.

21. Voici venu le temps de la miséricorde… Célébrer dans toute l’Église, le 33ème dimanche du Temps ordinaire, la Journée mondiale des pauvres. Ce sera une journée qui aidera les communautés et chaque baptisé à réfléchir sur la manière dont la pauvreté est au cœur de l’Évangile et sur le fait que, tant que Lazare git à la porte de notre maison, il ne pourra y avoir de justice ni de paix sociale.

1...7172737475...91

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus